Accueil Actus Comment limiter sa consommation de carburant et atteindre la neutralité carbone ?

Comment limiter sa consommation de carburant et atteindre la neutralité carbone ?

par Ines Evrain

En France, le secteur du transport représente 27% des émissions de gaz à effet de serre. Se déplacer pollue, mais il est possible de réduire sa consommation de carburant, par des gestes simples et des habitudes à adopter au quotidien. Comment limiter sa consommation de carburant et atteindre la neutralité carbone ? Retrouvez nos conseils ici, que ce soit en changeant de moyen de transport ou en installant des panneaux solaires !

Réduire empreinte carbone

Déplacements et pollution : quelques chiffres

En 2019 en France, 81% des déplacements des Français sont effectués en voitures individuelles ou en deux-roues, contre 19% en transports en commun (dont 59% par train, métro ou RER). 2% des déplacements sont effectués grâce à des vols intérieurs.

L’empreinte carbone de ces transports n’est pas moindre : il s’agit du total de CO2 qu’ils émettent, par kilomètre et par passager. Ainsi, en première place des grands pollueurs se trouve l’avion, devant la voiture, qui consomme  entre 100 et 150 g par kilomètres et par passager. Derrière la voiture vient le train : 2,4g pour le TGV, 8,1g pour l’Intercité, et enfin 29,4g pour le TER.

Afin de rendre ces chiffres un peu plus concrets, imaginons que vous parcouriez 10 km. Voici l’empreinte carbone de votre déplacement :

  • à vélo/à pieds : 0 g de CO2 ;
  • à vélo ou trottinette électrique : 20 g de CO2 ;
  • en métro : 25 g de CO2 ;
  • en voiture électrique : 198 g de CO2 ;
  • en deux roues : 616 g de CO2 ;
  • en bus : 1 kg de CO2 ;
  • en voiture : 1,9 kg de CO2.

Quels sont les gestes à adopter pour limiter sa consommation de carburant ?

Adopter l’éco-conduite pour mes trajets en voiture

Heureusement, il existe des méthodes pour diminuer votre consommation de carburant et ainsi diminuer votre empreinte carbone ! L’éco-conduite en fait partie. Et oui, une conduite pleine de freinages brusques, rapide et peu fluide, consomme davantage de carburant qu’une conduite intelligente, douce et maîtrisée. Cela passe par une conduite plus souple, mais également en évitant de surcharger votre véhicule, ou en limitant la climatisation dans l’habitacle : la climatisation consomme en effet davantage de carburant !

Privilégier les transports les moins polluants

On n’aura de cesse de le répéter : prendre la voiture pour aller chercher le pain, c’est à éviter ! Plutôt que de prendre votre voiture, prenez les transports en commun et, bien mieux encore, parcourez vos petites distances à pied. Ça fait du bien à la planète et à votre santé ! L’une des autres recommandations privilégiées pour réduire son empreinte carbone est le fait de ne posséder qu’un véhicule par foyer, dans la mesure du possible. Plusieurs études démontrent que le fait de posséder plusieurs véhicules par foyer augmente la tentation de l’utiliser. Enfin, pour les trajets longue distance, le train est à privilégier à l’avion, roi des pollueurs…

Compenser mon empreinte carbone !

Si vous ne pouvez pas appliquer ces gestes quotidiens, il existe également la compensation carbone ! C’est un mal pour un bien… Certaines entreprises engagées dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre proposent des demies journées de plantation par exemple. C’est bien connu : les arbres possèdent une telle capacité d’absorption du carbone qu’ils stockent le CO2 et permettent donc de réduire nos émissions de gaz à effet de serre !

Transports empreinte carbone

Se déplacer grâce aux énergies renouvelables : c’est possible !

Et si, pour réduire notre consommation de carburant, nous roulions avec .. des panneaux solaires ? De nombreuses voitures s’équipent aujourd’hui de capteurs photovoltaïques afin de s’alimenter grâce à l’énergie solaire. Les panneaux solaires captent l’énergie solaire à travers des capteurs, et la transforment en électricité.

Aujourd’hui, les voitures solaires sont surtout des prototypes, mais elles ne cessent de se développer et de s’améliorer. Le plus souvent, elles sont équipées d’un moteur électrique, que vous pouvez donc brancher sur les bornes habituelles afin de recharger votre véhicule ! Une voiture requiert en effet beaucoup d’énergie, et les panneaux solaires seuls ne peuvent permettre une efficacité en toutes situations ! Les bus solaires se développent aussi : tout comme la voiture, ils présentent un avantage de taille, car ils permettent une plus grande autonomie. L’énergie solaire est en effet gratuite ! Toutefois, ces véhicules ne fonctionnent pas de nuit, et demandent davantage d’arrêts afin de pouvoir recharger leurs batteries.

A plus petite échelle, vous pouvez toujours opter pour un vélo solaire, moins polluant que les vélos électriques. Le premier vélo solaire, apparu en 2020, possède des capteurs photovoltaïques sur ses roues et son cadre, afin de gagner en autonomie, et lui permettant de se recharger à la fois à l’arrêt et en mouvement !
Grâce au recyclage des panneaux solaires, ceux-ci restent une option non négligeable dans le cadre de la transition énergétique. Cette option est de fait étudiée de près par les constructeurs automobiles. Réduire l’empreinte carbone de ses déplacements est donc possible !

ces articles vont aussi vous intéresser :

Laissez un commentaire