Accueil Actus Comment réaliser des économies d’énergie en copropriété ?

Comment réaliser des économies d’énergie en copropriété ?

par La rédaction

En copropriété, les dépenses énergétiques peuvent vite peser lourd dans le budget des copropriétaires. Pourtant, il existe des actions simples et rapides à mettre en place pour mieux maîtriser votre consommation et réaliser des économies d’énergie à l’échelle de la copropriété. Voici toutes nos astuces dans cet article dédié. 

panneaux-solaires-assurance-copropriete

Effectuez des travaux de rénovation énergétique dans votre immeuble

Les travaux de rénovation énergétique sont une bonne solution pour améliorer la performance énergétique de votre immeuble, et donc, réaliser à terme des économies d’énergie. 

Il existe plusieurs types de travaux de rénovation énergétique, dont voici quelques exemples : 

  • Travaux d’isolation thermique de la toiture, des murs ou des parois vitrées ; 
  • Travaux d’amélioration de l’éclairage dans les parties communes ; 
  • Travaux d’amélioration ou d’installation d’équipements collectifs de ventilation ;
  • Travaux d’installation, de régulation, d’équilibrage ou de remplacement des systèmes de chauffage, de refroidissement ou d’eau chaude sanitaire.

Vous pouvez effectuer ces travaux dans les parties privatives de votre immeuble, c’est-à-dire dans votre logement individuel uniquement. Toutefois, les économies seront plus importantes si les travaux sont effectués à l’échelle de la copropriété, soit dans les parties communes. 

Bon à savoir : Pour rappel, les parties communes d’une copropriété sont définies par l’article 3 de la loi de 1965 et comprennent notamment les espaces verts, le gros œuvre du bâtiment, le sol, les cours et les locaux des équipements communs. 

Par ailleurs, pour accélérer la transition énergétique, le gouvernement a mis en place de nombreux dispositifs pour aider les propriétaires à financer les travaux de rénovation énergétique. Si vous habitez en copropriété, vous pouvez notamment prétendre au dispositif Ma Prime Rénov’ si vous remplissez les conditions suivantes : 

  • La copropriété est composée d’au moins 75% de résidences principales et a été construite il y a plus de 15 ans ;
  • La copropriété est immatriculée au registre national des copropriétés ; 
  • La réalisation de travaux de rénovation énergétique permettra un gain de performance énergétique d’au moins 35%. 

Pensez à l’énergie solaire !

Pour réduire votre empreinte environnementale et réaliser des économies d’énergie, pensez aux énergies renouvelables et particulièrement à l’énergie solaire ! En effet, installer des panneaux photovoltaïques dans votre copropriété peut représenter un certain coût à court terme. 

Pourtant, à moyen et long terme, non seulement votre patrimoine immobilier sera valorisé, mais en plus vous réaliserez des économies d’énergie sans précédent. 

Bon à savoir : Pour financer l’installation de panneaux photovoltaïques dans votre copropriété, pensez à activer des dispositifs comme Ma Prime Rénov’. Si besoin, vous pouvez également souscrire à un éco-prêt à taux zéro, dit aussi, éco-PTZ, pour les panneaux solaires thermiques. Enfin, l’installation de panneaux photovoltaïques bénéficie d’une TVA à taux réduit de 5,5%.

Entretenez régulièrement les équipements communs d’énergie

En copropriété, il est également important d’entretenir régulièrement les équipements communs comme le chauffage collectif ou la chaudière. En effet, même si cela occasionne le coût de plusieurs prestataires, des équipements bien entretenus peuvent permettre d’optimiser la performance énergétique de l’immeuble. Rien de pire qu’un équipement sous-optimisé qui consomme plus à cause d’une déperdition énergétique ! 

Bon à savoir : Pour une répartition plus juste des charges relatives à l’énergie, vous pouvez également passer sur des compteurs individuels de chauffage ou d’eau chaude. Cela vous permet de ne payer que ce que vous consommez. 

Rationalisez les éclairages de la copropriété 

Dans les parties communes d’une copropriété, il y a généralement de nombreuses sources d’éclairage. La première chose est d’utiliser des ampoules LED qui sont moins énergivores et contribueront donc à réduire la facture énergétique de votre copropriété. 

Par ailleurs, pour plus d’optimisation, vous pouvez décider d’installer des détecteurs de présence dans certaines parties communes, comme le parking ou les paliers.

Bon à savoir : Pour installer des détecteurs de présence, il est nécessaire d’organiser un vote en assemblée générale pour sonder le syndicat des copropriétaires. Pour ce faire, vous pouvez envoyer une demande de mise à l’ordre du jour à votre syndic pour ajouter cette résolution à l’ordre du jour de la prochaine AG.  Enfin vous pourrez faire appel à un professionnel qualifié pour l’installation, comme par exemple pour un électricien à Paris.

economies-energie

Renégociez vos contrats d’énergie

Vous pouvez demander à votre syndic de renégocier vos contrats d’énergie à chaque date d’anniversaire pour les mettre en concurrence et obtenir un meilleur rapport qualité-prix. Certains prestataires préfèreront baisser leur prix tandis que d’autres vous proposeront des prestations supplémentaires pour le même tarif ! 

Bon à savoir : Pour reprendre le contrôle de votre immeuble et choisir vos prestataires, vous pouvez penser à créer un syndic coopératif. Certaines solutions à l’instar de Matera vous accompagnent pour une gestion simple et sereine de votre copropriété. Consultez dès maintenant les avis de Matera !

Maîtrisez votre consommation d’énergie dans vos logements individuels 

Enfin, dernière solution et non des moindres : sensibiliser tous les copropriétaires à leur consommation dans leur logement individuel. C’est encore le meilleur moyen de réaliser de façon pérenne des économies d’énergie. Pour ce faire, vous pouvez adopter des éco-gestes au quotidien comme par exemple : 

  • Remplacer vos ampoules classiques par des ampoules LED ; 
  • Faire attention à la classe énergétique de vos appareils électroménagers ; 
  • Débrancher vos appareils électriques lorsque vous ne les utilisez plus (quand vous partez en vacances par exemple) ; 
  • Optimiser le réglage de température du chauffage dans les pièces de votre logement individuel ; 
  • Récupérer l’eau de pluie ; 
  • Privilégier les douches au bain

Les articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire