Accueil Actus Conférence européenne sur le photovoltaïque : les moments forts

Conférence européenne sur le photovoltaïque : les moments forts

par Béatrice

La 36e Conférence européenne sur l’énergie solaire photovoltaïque (EU PVSEC pour European Photovoltaic Solar Energy Conference and Exhibition), se clôture ce vendredi à Marseille. Une semaine passée à aborder les différentes problématiques liées au photovoltaïque, de la recherche au développement de cette énergie. Des centaines de chercheurs et d’industriels se retrouvent autour des présentations techniques ou encore des ateliers divers. Ce rendez-vous solaire est l’un des plus importants au monde. Retour sur les moments forts de cette rencontre autour de l’énergie solaire. 

conférence européenne photovoltaïque

Le photovoltaïque, promis à un avenir radieux ?

Des objectifs clairs

La scientifique Florence Lambert, qui a présidé la Conférence européenne dédiée à l’énergie solaire photovoltaïque a ouvert cette 36e édition en promettant un avenir radieux au solaire : “nous sommes à l’aube d’un grand soir dont on espère que la France saura saisir sa part”. Optimiste, non sans mettre un petit coup de pression au pays. En effet, la présidente de la conférence n’oublie pas que 70% de la production mondiale de panneaux photovoltaïques est chinoise et que l’Europe doit s’imposer sur le secteur. 

conférence européenne photovoltaïque

Un contexte favorable 

Le secteur du photovoltaïque bénéficie d’un contexte favorable aujourd’hui car les coûts de production baissent. Cela favorise la filière qui a connu le plus grand déploiement en 2018 face à l’éolien ou aux énergies traditionnelles du charbon ou du gaz. Tous les acteurs de la chaîne bénéficient ainsi de cette baisse des coûts : des industriels aux particuliers. Le prix des panneaux solaires baisse !  Par ailleurs, les objectifs environnementaux favorisent l’émergence de l’énergie photovoltaïque que ce soit pour les bâtiments intelligents, la production d’électricité ou encore les transports.

La part belle à l’autoconsommation

Ce contexte est également favorisé par le changement de comportement des français. En effet, alors que la tendance était précédemment à la vente totale de sa production d’énergie, les variations du tarif d’achat (réévalué à la baisse chaque trimestre) montrent qu’il est plus économique de consommer une partie de sa consommation d’énergie et d’en vendre le surplus que de vendre la totalité de sa production. Les attitudes des français ont changé, mettant en avant l’autoconsommation

Les innovations du photovoltaïque

Le silicium dédoublé ?

Lors de ce rendez-vous autour de l’énergie photovoltaïque, sont abordées évidemment les avancées technologiques actuelles ! Dans une volonté de déploiement important au niveau européen, les chercheurs et les industriels misent sur les innovations ! Et notamment sur le solaire à hétérojonction qui se différencie de la méthode classique, à homojonction. Cette méthode, repose sur l’utilisation du matériau unique du silicium monocristallin (le silicium est le principal composant du sable). Avec l’hétérojonction, il s’agit d’utiliser plusieurs matériaux différents (silicium monocristallin et silicium amorphe). La généralisation de cette avancée technologique permettrait d’atteindre 25% de rendement pour des panneaux standards contre les 20% actuels, selon le laboratoire CEA-Liten. 

conférence européenne photovoltaïque

La multiplication des centrales solaires au sol

Baisse des coûts de production, hausse des rendements et avancées technologiques sont des signaux positifs pour le déploiement de l’énergie solaire. En plus de cela, il y a la multiplication des constructions de centrales solaires. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a annoncé le 5 août dernier la liste des 107 projets lauréats dans le cadre de l’appel d’offre lancé en 2016 sur les centrales solaires au sol. Il s’agit ici du sixième volet de ce dernier. Cela montre l’implication de la France dans le déploiement de l’énergie solaire et le dynamisme observé dans la filière. En parallèle, le Plan Climat air énergie territorial de Toulouse Métropole a encouragé l’implémentation de la plus grande centrale solaire au sol en milieu urbain de France, à la place de l’ancienne usine chimique AZF dont l’explosion avait contaminé les sols. Les travaux viennent de commencer. 

La 36ème édition de l’EU PVSEC a montré que l’avenir du solaire a tout pour être radieux ! La filière se structure, devient plus saine (nous sommes loin du moratoire de 2010), les innovations se développent, et les particuliers sont de plus en plus convaincus. Les ambitions mondiales environnementales poussent les énergies renouvelables, et le solaire semble bien décidé à avoir une place de choix dans la transition énergétique ! Reste à l’Europe d’accroître encore davantage ses rendements énergétiques afin de faire face au géant chinois.

ces articles vont aussi vous intéresser :

Laissez un commentaire