Accueil Actus Installer des panneaux solaires dans une copropriété : comment faire et pourquoi ?

Installer des panneaux solaires dans une copropriété : comment faire et pourquoi ?

par La rédaction

L’installation de panneaux solaires n’est pas un projet mineur pour une copropriété : son coût et sa complexité en sont les principales raisons. Toutefois, malgré un coût initial élevé, c’est bien souvent un investissement pérenne financièrement sur le long terme pour les copropriétés. 

panneaux_solaires-copropritete

De l’intérêt de poser des panneaux solaires dans une copropriété

Poser des panneaux solaires, c’est diminuer les charges d’électricité et de chauffage de l’ensemble des copropriétés. 

Prenons cette technologie de production d’électricité à son essence : il s’agit de transformer une source gratuite d’énergie, les rayons du soleil, en électricité. Cette électricité nouvellement créée peut tout à fait être utilisée pour alimenter des objets, des bâtiments. 

La production peut-être telle qu’un bâtiment doté de panneaux solaires n’aura plus besoin de recourir à l’électricité présente sur le réseau électrique classique. Ainsi, la question que doit se poser une copropriété n’est pas de savoir si c’est une idée pertinente, mais de savoir au bout de combien de temps les coûts d’installation de panneaux solaires vont être rentabilisés pour elles. On parle en général d’une rentabilité en moyenne au bout d’une quinzaine d’années, pour une durée de vie de l’équipement de 23 ans en moyenne également.

Sachant qu’il y a trois types d’usages possibles de l’électricité produit par vos panneaux : l’auto-consommation de la totalité de l’électricité par la copropriété, la revente de l’ensemble de l’électricité à EDF qui la diffusera sur le réseau électrique national, ou encore un système mixte où la copropriété consomme l’électricité qu’elle produit tout en demeurant connecté au réseau d’EDF afin de revendre le surplus. 

Pour résumer, la copropriété n’a plus à acheter de l’électricité aux fournisseurs traditionnels et peut même la revendre. 

De la valorisation du patrimoine immobilier de la copropriété

Les copropriétés présentent souvent des configurations intéressantes pour la pose de panneaux solaires. En effet, leurs surfaces de toit sont importantes et disposées en toit-terrasse pour une large part. Or, ce genre de disposition est à lourd potentiel. 

La pose de panneaux permet alors d’optimiser le patrimoine immobilier de la copropriété et d’accroître ainsi sa valeur. La présence de cette installation se répercute positivement sur le prix de vente d’un appartement dans les copropriétés équipées.

Une remarque toutefois : Il est recommandé afin de garantir l’efficacité de l’installation que le toit soit orienté proche de l’azimut sud. Ensuite, selon le type de construction de votre copropriété, différentes solutions peuvent vous être proposées : sur des châssis inclinés pour les toits terrasses, sur les tuiles directement en cas de toit incliné, et à même sur la façade. De nombreuses solutions sont ainsi possibles. Toutefois, à la limite qu’il n’y ait pas d’obstruction de la lumière par des arbres, des puits d’aération ou même tout simplement les bâtiments aux alentours. 

Du cadre réglementaire d’installation de panneaux solaires

La première règle à respecter est extérieure à la copropriété. Il faut s’assurer auprès de la mairie que votre copropriété aie bien le droit de faire installer des panneaux solaires et que cela est conforme au PLU (Plan Local d’Urbanisme). En effet, il est possible que la pose de panneaux dans certaines configurations soit visible depuis la rue, et soit considérée comme une nuisance. Cela peut être le cas à proximité d’un monument historique. 

La seconde étape est d’avoir l’accord de l’ensemble des copropriétaires. Afin de porter le projet dans votre copropriété, il est possible de fédérer plusieurs copropriétaires porteurs du projet en une commission spéciale. Cette commission aura pour rôle de participer activement au travail préparatoire du projet de pose de panneaux solaires. 

Ce travail est important car l’ensemble des copropriétaires devra voter l’ensemble des détails du projet : la technologie photovoltaïque, l’enveloppe budgétaire, les prestataires, le mode d’utilisation de l’électricité produite (revente, autoconsommation,…). 

Sur le plan administratif, le projet doit faire l’objet du vote des copropriétaires au minimum deux fois : à son début pour approuver le lancement d’une étude de faisabilité, et donc du blocage d’un budget; et à sa fin, pour décider des détails du projet cités ci-dessus. Toutefois, certaines actions pendant les travaux préparatoires peuvent nécessiter une nouvelle convocation de l’assemblée générale.

copropriété-installation

Des aides financières possibles

L’Etat s’est fixé un certain nombre d’objectifs pour réduire les émissions de CO2. Cela passe notamment par l’incitation à la pose de panneaux solaires. Il est ainsi possible de bénéficier d’un certain nombre d’aides financières : la prime CEE (Certificats d’Economies d’Energie) financée par les fournisseurs d’électricité, la prime à l’autoconsommation versée par l’Etat, et certaines primes régionales.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire