Accueil Actus Isolation thermique par l’extérieur : comment faire des économies d’énergie grâce à l’isolation thermique du comble ?

Isolation thermique par l’extérieur : comment faire des économies d’énergie grâce à l’isolation thermique du comble ?

par Hugo

La rénovation énergétique de son logement concerne divers travaux : installation de panneaux solaires, d’une pompe à chaleur, d’une chaudière basse consommation ou encore l’isolation. L’isolation thermique du comble est une démarche avantageuse à bien des égards. D’abord, financièrement, puisqu’elle équivaut à des économies directes sur les factures énergétiques du foyer. Mais isoler ses combles est également une démarche écologique, permettant de réduire ses émissions de CO2. En prime, l’isolation thermique par l’extérieur assure la protection du bâti de manière durable. 

Isolation thermique des combles

L’isolation thermique du comble pour réduire de façon conséquente les pertes de chaleur

De par sa caractéristique, plus léger que l’air froid, l’air chaud s’échappe en hauteur, faisant du comble une zone sensible aux déperditions thermiques. C’est un point de fuite pour la majorité de la chaleur, d’où l’importance d’isoler la toiture et les combles en premier, lorsqu’il est question d’économiser de l’énergie. Grâce aux économies potentielles à réaliser, l’isolation thermique du comble est vite rentabilisée (5 à 6 ans). Couplée à l’installation d’un chauffe-eau solaire ou d’un système de production de chaleur propre, l’isolation thermique du comble peut s’avérer très avantageuse.

Isolation thermique du comble : comment procéder ?

On peut isoler les combles avec différentes techniques, le choix étant généralement dicté par les résultats escomptés et la configuration du bâti. En outre, le budget à allouer pour les travaux constitue un autre facteur de choix. Sachez toutefois qu’il existe des aides financières pour permettre aux particuliers de réaliser ces travaux.

Quels matériaux convenables pour l’isolation thermique du comble ?

Avant d’aborder les questions techniques, commençons par le choix des bons isolants.

Comment choisir le bon matériau ?

Le choix est pour le moins assez vaste, entre les isolants minéraux, synthétiques, naturels ou biosourcés. Chacun ayant ses caractéristiques, s’adaptant plus ou moins à la toiture. Dans tous les cas, la performance de l’isolant mis en œuvre sera impactée par la résistance thermique notée R de l’isolant, affichée sur sa fiche technique. Vous devez également prendre en compte la méthode envisagée. Effectivement, s’il faut en l’occurrence isoler les combles par soufflage, il va falloir de l’isolant en vrac. Le dernier critère de choix et non le moindre concerne la durée et l’impact environnemental du matériau.

Quelle méthode adopter pour l’isolation thermique du comble ?

La méthode d’isolation thermique du comble idéale est celle qui convient à vos objectifs. Ces derniers pouvant être en vue d’aménager cet espace ou pour réguler la température à l’intérieur de la maison. Vu les enjeux, la question se pose également sur le compromis à faire par rapport à la surface habitable et sur la performance de l’isolant. Ainsi, il est possible d’isoler sa maison avec 3 méthodes différentes :

·       L’isolation par l’intérieur au niveau du sol, convenant particulièrement aux combles perdus, car la surface recevant l’isolation ne se destine pas au passage des occupants.

·       L’isolation intérieure sous toiture, avec laquelle on insère le matériau isolant dans les rampants de la toiture.

·       L’isolation du comble par l’extérieur est l’alternative idéale lorsqu’on souhaite préserver la totalité du volume disponible. L’isolant sera placé à l’intersection de la charpente et de la toiture. De par les performances qu’on peut en obtenir, l’isolation par l’extérieur mobilise un budget plus important. Elle s’avère être la solution à privilégier, car en plus des économies financières engendrées par les économies d’énergie, l’ITE atténue les bruits extérieurs.

Isolation des combles

Zoom sur l’isolation thermique par l’extérieur du comble

L’importance des travaux d’isolation thermique du comble les classe parmi les travaux de gros œuvres. Cette technique éradique toutes les zones de déperditions thermiques, en enroulant le bâti dans une sorte de manteau isolant. Concernant l’isolation du comble, on peut procéder de 3 manières.

Avec la technique des caissons chevronnés

A condition que les charpentes ne soient pas en fermettes industrielles. On procède à un préssemblage des caissons, constitués d’un parement, de chevrons, de liteaux et d’un isolant que l’on va disposer sur les pannes de la charpente. Après l’installation de ces caissons, on pose les contre-liteaux avant de terminer par l’installation de la couverture (tuile, ardoise, tôle, etc.)

En utilisant la technique en sandwich

On installe les panneaux d’isolation sur les pannes et les chevrons. Avec leurs 3 couches constituées d’une couche décorative et d’un parement hydrofugé, les deux intercalés d’un cœur isolant, les panneaux sandwich offrent la possibilité de poser tout type de revêtement. Ce, grâce au réseau de contre-liteaux disposés sur leur face extérieure.

Avec la méthode du sarking

S’il s’agit d’une toiture traditionnelle à pente. L’isolant est à poser sur la toiture existante, directement sur le chevronnage. En premier le platelage, suivi du pare-vapeur, de l’isolant, de l’écran sous-toiture. On pose ensuite le contre lattage puis les liteaux. Et par-dessus cet ensemble, on installera la couverture.

ces articles vont aussi vous intéresser :

Laissez un commentaire

En utilisant ce service, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de personnaliser votre navigation et d’améliorer les performances du site. Accepter Lire plus