Accueil Panneaux solaires Pourquoi acheter un régulateur solaire et comment le choisir ?

Pourquoi acheter un régulateur solaire et comment le choisir ?

par Hugo Demaille

Si vos panneaux solaires produisent plus d’énergie que nécessaire, vous êtes sans doute tenté par le stockage de votre électricité solaire dans des batteries. Or, afin d’optimiser cette solution, il existe des régulateurs solaires : pourquoi ces outils sont-ils bénéfiques, et comment choisir parmi les différents modèles ?

Qu’est-ce qu’un régulateur solaire ?

Le régulateur solaire, l’allié de votre parc batterie

Un régulateur solaire est un outil particulièrement utile si votre installation solaire photovoltaïque fonctionne grâce à un parc batterie : en effet, il permet d’en assurer la protection, en écartant tout risque de surcharge ou de décharge trop importante. Une batterie dure plus longtemps si sa charge ne descend pas trop fréquemment au-dessous de 40% et ne monte pas non plus au-dessus des 95%. Grâce au régulateur solaire, votre installation photovoltaïque voit sa durée de vie optimisée, et son rendement mieux assuré. Un régulateur solaire, également appelé contrôleur de charge, aide également à accroître la puissance de vos panneaux solaires. Grâce aux régulateurs, la capacité de recharge de votre batterie solaire se voit augmentée de 100% !

Comment fonctionne un régulateur solaire ?

Il existe différents types de régulateurs solaires, mais tous ont un principe de fonctionnement commun : ils sont associés à un générateur photovoltaïque, qui assure à la fois la production et la gestion de l’électricité, fournie par les capteurs solaires. Concrètement, pour éviter toute surcharge ou décharge, le contrôleur solaire vérifie l’intensité du courant ainsi que la tension entre les modules photovoltaïques, qui produisent l’électricité, et les batteries de votre installation (ou accumulateurs).

Grâce à ses voyants lumineux, le régulateur solaire indique qu’il fonctionne correctement, mais prévient également les éventuels soucis se rapportant à la batterie de votre installation solaire : ainsi, il est simple de suivre le bon fonctionnement de votre installation !

Le type de régulateur solaire le plus utilisé aujourd’hui est le contrôleur à régulation MLI (pour Modulation à Largeur d’Impulsion). Ces régulateurs ne sont pas tous couplés de la même manière selon le modèle. Autrefois, il existait également des régulateurs fonctionnant selon le modèle électromécanique : certains sont toujours en service, mais ils ne sont plus commercialisés par les producteurs.

Les différentes méthodes de couplage avec la batterie pour les régulateurs solaires MLI sont les suivantes :

  • Le régulateur solaire le plus répandu est le régulateur solaire MPPT (pour Maximum Power Point Tracking). Ce type de régulateur scanne la tension électrique que produit le panneau solaire plusieurs fois par jour, ce qui lui permet de trouver le point de sortie maximum du courant que produit le panneau : cette puissance est ensuite toujours utilisée à son plein potentiel.
  • L’autre principal régulateur solaire est le régulateur PWM (Pulse With Modulation) : il récupère le courant des panneaux solaires photovoltaïques, et l’envoie directement dans la batterie. Le courant est transmis sous forme d’impulsions de longueur et de fréquence variables.

Comment choisir un régulateur solaire ?

Afin de choisir le régulateur solaire adapté à vos besoins, il vous suffit en réalité de choisir entre le régulateur solaire MPPT ou le régulateur solaire PWM, en prenant en considération quelques critères importants :

  • les conditions de température : si vous résidez dans une région plutôt froide, il est conseillé d’opter pour un régulateur solaire MPPT, qui vous permettra de capter l’excès de tension du module solaire, et ainsi de charger votre batterie. En effet, plus les températures diminuent, plus le Vpm de vos panneaux solaires augmente, entraînant une surtension de votre système ;
  • le rapport entre le réseau et la charge : il arrive que les panneaux solaires soient plus grands que l’énergie tirée des batteries au cours de la charge. Dans ce cas, les batteries restent presque tout le temps au niveau de charge complète : il est donc plus intéressant d’opter pour un contrôleur PWM, qui permettra de contrôler efficacement le fonctionnement de votre système, tout en coûtant moins cher qu’un système MPPT ;
  • la taille du système : le contrôleur solaire PWM étant moins efficace avec une installation de faible puissance, il vaut mieux opter pour un système MPPT si votre installation est de faible puissance ;
  • le type de module solaire de votre installation photovoltaïque : si vous possédez des modules solaires reliés au réseau, il vaut mieux choisir un système MPPT, qui vous permettra de contrôler au mieux votre système solaire ;
  • le coût : un contrôleur solaire MPPT est plus coûteux qu’un régulateur solaire PWM. Il est toutefois plus intéressant de le choisir si votre situation est particulière, et que les options du régulateur MPPT y correspondent. Si ce n’est pas le cas, choisissez un contrôleur PWM, plus économique.

Pourquoi adopter le régulateur solaire ?

Quels sont les avantages du régulateur ?

Installer un régulateur solaire est un pari gagnant pour votre installation solaire photovoltaïque. En effet, il permet d’augmenter la durée de vie de vos panneaux solaires et de votre batterie, tout en optimisant au maximum le rendement de votre installation : un régulateur solaire permet d’accroître la production de vos panneaux !

Si vous êtes absents, ou que vous souhaitez pratiquer l’autoconsommation totale parce que votre production solaire est supérieure à vos besoins énergétiques, il vous est possible de revendre votre production grâce au système EDF OA. Vous pouvez toutefois décider de stocker votre énergie, surtout si vous résidez en site isolé : c’est dans ce cas de figure que vous aurez besoin d’une batterie solaire, pour pouvoir utiliser l’énergie solaire stockée plus tard. Le régulateur solaire devient alors un atout majeur pour votre installation !

Bien entendu, les différents modèles de régulateurs solaires ont chacun leurs inconvénients. Ainsi, bien que le contrôleur solaire à technologie PWM soit bon marché et permette une utilisation plus générale, il entraîne souvent une perte de production, de par son fonctionnement en circuit fermé. De son côté, le régulateur solaire MPPT, plus cher, ne permet pas un bénéfice très grand si les températures sont trop élevées.

Combien coûte un régulateur solaire ?

Le prix d’un régulateur solaire peut varier considérablement : on trouve en effet certains modèles à 25 €, tandis que les modèles les plus onéreux sont à 1 000 €. Cette large fourchette de prix s’explique par de nombreux facteurs, qui influent sur le prix. Par exemple :

  • le voltage : pour plus d’économies, optez pour du 12 ou du 24V ;
  • la puissance photovoltaïque maximale supportée ;
  • le type de modèle (PWM ou MPPT) ;
  • les fonctionnalités proposées et plus perfectionnées : localisation rapide du point de puissance maximale, le courant inverse durant la nuit, … ;
  • la présence de bus CAN (Control Area Network), qui permet des configurations parallèles, voire un raccord à un tableau de commande, pour un contrôle encore plus pointu ;
  • les protections électroniques additionnelles, permettant de lutter contre la surchauffe, la réduction d’alimentation, la polarité inversée, ou encore les courts-circuits des panneaux photovoltaïques.

De nombreuses aides solaires existent pour financer l’installation d’un système solaire photovoltaïque, tel que l’Éco Prêt à taux zéro. Vérifiez votre éligibilité afin de savoir si vous pouvez financer vos travaux grâce à ces aides !

Les articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire