Accueil Actus Qu’est-ce que l’agrivoltaïque ?

Qu’est-ce que l’agrivoltaïque ?

par Béatrice

Vous avez peut-être déjà entendu ce mot, mais savez-vous ce qu’il signifie ? Lagrivoltaïsque est le fait de produire dans le même espace une culture agricole et de l’énergie. En effet, alors que les problématiques environnementales prennent de plus en plus de place dans le débat public, leur lien à l’agriculture se fait tout naturellement. C’est de cette manière qu’est né l’agrivoltaïque. Concrètement, l’agrivoltaïque décrit la pose de panneaux solaires sur des terres agricoles afin, d’un côté de produire de l’énergie à partir du soleil et, d’autre part, de protéger les cultures des intempéries. Si ce modèle est aujourd’hui au stade d’expérimentation, nous vous expliquons l’intérêt ou non de cette double culture. Explications.

panneaux solaires agrivoltaïsme

Pourquoi l’agrivoltaïque ?

Résoudre le problème de la concurrence territoriale 

Nous l’avons évoqué plus haut, on peut spontanément associer les problématiques environnementales aux problématiques agricoles. Mais il y a également une raison plus logique qui encourage l’association des panneaux solaires à l’agriculture : l’espace disponible ! En effet, les terres disponibles pour les énergies renouvelables (centrales solaires ou champs d’éoliennes par exemple) entrent en concurrence avec les espaces prévus pour l’agriculture. Cette concurrence a un effet désastreux pour les agriculteurs puisque le développement de projets de centrales solaires au sol peut faire monter les prix à l’hectare, ce qui a un impact direct sur les revenus des agriculteurs. 

Des espaces disponibles qui se raréfient

Cela peut sembler étrange pour certaines personnes, ne reste-t-il plus de terres disponibles ? On pourrait penser que nos campagnes disposent encore de terres pour accueillir des panneaux photovoltaïques et pourtant, en réalité, tous les espaces ont souvent déjà été exploités ou alors les sites sont protégés. De cette manière, les régions sud ont été longtemps très courtisées pour le photovoltaïque. Aujourd’hui, la plupart des porteurs de projet de centrale proposent des installations au nord de la Loire car les emplacements disponibles et techniquement viables se raréfient. Ainsi, l’agrivoltaïque répond au problème de l’utilisation des sols en faisant double emploi de ces terres.

vignes panneaux solaires agrivoltaïsme

L’agriculture et le photovoltaïque, une bonne synergie

L’atout de l’agrivoltaïque est que cela permet de faire des cultures sous les panneaux solaires. On optimise ainsi l’espace disponible et dans le même temps on protège les cultures agricoles des conditions climatiques rudes. Dans ce genre de situation, on installe des panneaux solaires sur des supports élevés entre 1 et 5 mètres au dessus du sol. Cela fonctionne sur des cultures variées comme les cultures maraichères, les cultures arboricoles ou encore les cultures viticoles.

L’agrivoltaïque et les pâturages

Si l’agrivoltaïque fonctionne bien avec les différentes cultures, une autre option paraît intéressante : l’installation de pâturages sous les panneaux solaires. En effet, avec l’utilisation des terres pour les troupeaux, cela permettra à la fois d’avoir des ombrières pour les animaux et cela permettra de ne plus avoir besoin d’irrigation spécifique comme on doit le prévoir pour l’utilisation des cultures. Il suffira ainsi d’y laisser paître des chèvres, des moutons ou encore des poules. Par ailleurs, les pâturages n’ont pas besoin d’une exposition spécifique au soleil. Alors que dans le cadre de cultures, le rayonnement direct dont bénéficient les panneaux ne profitent pas aux cultures.

L’intérêt des agriculteurs dans le photovoltaïsme

On peut trouver un autre avantage pour les agriculteurs : celui d’exploiter les toitures des bâtiments qu’ils utilisent. Bien souvent, les agriculteurs ont besoin de grands bâtiments pour stocker le matériel ou les denrées. Mais ils n’exploitent pas toutes ces surfaces de manière optimale. Avec le photovoltaïque, ils pourraient tirer profit de leurs toitures

La domotique au service de l’agriculture

Enerfox a ainsi créé une solution de gestionnaire d’énergie appliquée à l’agriculture. À l’instar des gestionnaires d’énergie domestique, le boîtier Enerfox permet de déplacer les consommations usuellement nocturnes aux heures de production photovoltaïque. Là où cela diffère c’est qu’en plus de gérer l’autoconsommation de l’électricité pour le chauffage de l’eau, Enerfox a été conçu spécifiquement pour gérer l’énergie nécessaire aux tanks à eau glacée. Ces tanks interviennent dans le refroidissement du lait après la traite et sont de gros consommateurs d’électricité. Optimiser sa consommation photovoltaïque permet à l’éleveur de réduire considérablement sa facture.

champs culture agrivoltaïsme

Le photovoltaïque loin des champs

L’agrivoltaïque est au stade d’expérimentation. Il existe ainsi une seule centrale agrivoltaïque au monde, dans les Pyrénées-Orientales à Tresserre. Lorsque l’on regarde de plus près cette centrale, on remarque que le but premier de cette centrale est la protection des cultures, par l’utilisation de panneaux modulables en fonction des intempéries et du soleil. Le second but de cette centrale est de produire de l’électricité. La partie énergétique du projet est ainsi en second plan. La partie modulable ne change pas en faveur des panneaux solaires mais en faveur des cultures et de leur besoin ou non en soleil. 
On retiendra donc que cette solution solaire est intéressante mais pas optimale si vous souhaitez véritablement obtenir des résultats en production énergétique.

ces articles vont aussi vous intéresser :

Laissez un commentaire