Accueil Actus Financer son chauffage solaire avec les CEE

Financer son chauffage solaire avec les CEE

par La rédaction

Dans le cadre de la transition énergétique, saviez-vous que vous pouvez financer une partie de votre chauffage solaire avec le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ? Que vous disposiez de panneaux solaires ou de systèmes solaires thermiques, voici comment ça marche !

Financer chauffage solaire

Qu’est-ce qu’un chauffage solaire ?

Le chauffage solaire est un système qui capte l’énergie solaire, plus particulièrement les calories des rayons du Soleil, afin d’alimenter le système de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire ou encore de ventilation d’un bâtiment.

Il existe différentes techniques de chauffage solaire :

  • les panneaux solaires photovoltaïques : les rayonnements du Soleil sont transformés en électricité, grâce aux capteurs solaires disposés sur le toit, qui alimentent ensuite le circuit électrique de la maison.
  • les panneaux solaires aérovoltaïques : ils permettent de produire de l’électricité tout en récupérant l’air chaud produit par ces mêmes panneaux, qui est envoyé dans le logement.
  • les systèmes solaires thermiques : les calories solaires alimentent directement le système de chauffage, soit par un système de chauffage solaire au glycol, grâce à un liquide caloporteur, soit par aérothermie c’est-à-dire tout simplement grâce à l’air.

Bien que rentables sur le long terme, ces installations solaires ont tout de même un coût. C’est pourquoi vous pouvez demander des aides financières à la rénovation énergétique.

Comment bénéficier des CEE ?

Choisir la bonne prime

De multiples solutions de financement existent pour vous aider à mettre sur pied l’installation de votre chauffage solaire. C’est notamment le cas des aides et subventions mises en place par l’État et d’autres organismes pour encourager les projets d’énergies renouvelables.

Penchons-nous en particulier sur le système des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) qui délivre des aides à destination des particuliers sans condition de ressources. Ces primes énergie sont financées, entre autres, par les fournisseurs d’énergie (de gaz et d’électricité).

Certains travaux font l’objet d’aides encore plus importantes avec le “Coup de pouce Isolation” ou le “Coup de pouce Chauffage”. C’est d’ailleurs ce dernier que vous pouvez demander dans le cadre de votre installation de chauffage.

La prime peut vous être versée sous la forme d’un chèque, d’une déduction sur votre facture ou bien sous la forme de “bons d’achat”.

Notez qu’elle est disponible jusqu’au 31 décembre 2021 et que le “Coup de pouce Chauffage” peut s’accumuler avec d’autres aides telles que MaPrimeRénov, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) ainsi que l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Cependant, ce n’est pas le cas avec les aides de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) ou encore avec les offres « Habiter mieux sérénité » de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Enfin, pour une seule opération, il n’est pas possible de prétendre à plusieurs primes du dispositif.

Remplir les conditions d’éligibilité

Cette aide est délivrée à tous les ménages :

  • propriétaires occupants,
  • propriétaires bailleurs,
  • syndicats de copropriété,
  • locataires et occupants,
  • sociétés civiles immobilières.

La prime est attribuée selon le niveau de ressources, c’est-à-dire la somme des revenus fiscaux de référence, ainsi que le type d’équipement à remplacer. Elle est estimée selon la base de l’énergie économisée et non le coût des travaux. Et ces derniers doivent permettre d’améliorer l’efficacité énergétique du logement.

Pour faire la demande de cette aide, vous devez d’abord choisir l’entreprise engagée dans l’un des “Coups de Pouce” en fonction de l’opération que vous souhaitez réaliser. Puis, vous devez passer un contrat avec cette entreprise avant d’accepter le devis de l’artisan, sinon vous ne pourrez pas en bénéficier. Également, pensez bien à vérifier si les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Une fois les travaux réalisés, vérifiez que la facture comprenne les mentions demandées (l’équipement de chauffage installé, l’énergie de chauffage, le type d’équipement déposé, la performance des équipements, etc.). Puis, vous pouvez la retourner avec d’autres documents au membre du dispositif en veillant à respecter les délais.

Chauffage solaire maison

Et concernant les autres modes de chauffage ?

D’autres types de chauffage sont également éligibles au CEE. Ainsi, vous pouvez en bénéficier si vous remplacez votre chaudière ou un autre équipement par  :

  • une chaudière biomasse performante ;
  • une chaudière au gaz à haute performance énergétique ;
  • une pompe à chaleur hybride, air/eau ou eau/eau ; 
  • un raccordement à un réseau de chaleur EnR&R, c’est-à-dire alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou de récupération ;
  • un appareil de chauffage au bois très performant ;
  • un appareil électrique très performant.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire