Accueil Actus Les bases d’une bonne optimisation thermique

Les bases d’une bonne optimisation thermique

par Xuan

L’optimisation thermique est un aspect crucial de la construction écologique, en particulier dans le contexte d’une maison bioclimatique ou de travaux de rénovation globale. Dans cet article, nous allons explorer les bases d’une bonne optimisation thermique et vous donner des astuces pour améliorer l’efficacité énergétique de votre espace de vie.

Les parois vitrées et opaques bien isolées

L’orientation du bâti et ses composants

Pour bénéficier de façon optimale de la chaleur du soleil, la maison doit être correctement orientée et ses ouvertures bien réparties. La façade principale est tournée vers le sud (à + ou — 25°) pour profiter des apports énergétiques en hiver. Sur cette façade, sont placées la majorité des ouvertures

À l’est et à l’ouest, on pratique des ouvertures moins nombreuses et plus petites. Attention à l’ouest : en été, le soleil d’après-midi fait monter le mercure. Pour réduire les pertes thermiques, il faut réduire la surface d’échange : le bâtiment doit être compact et lisse. Les protubérances sont prohibées.
Avec la construction de maison écologique l’objectif est d’avoir une résistance maximale à l’écoulement de l’air et un minimum de ponts thermiques.

Bon à savoir : on n’oubliera pas non plus de prendre les vents en considération : un vent soufflant à 70 km/h double les déperditions énergétiques d’une maison.

  1. Des équipements techniques performants

Dans une maison très étanche, il faut une bonne ventilation. Une VMC à récupération de chaleur rejette l’air vicié et réinjecte de l’air frais. Un échangeur thermique capte 90 % de la chaleur de l’air avant évacuation et réchauffe l’apport nouveau.

L’air est un fluide caloporteur qui participe à la bonne température de la maison. Par ailleurs, on équipe la maison d’une chaudière à condensation et/ou d’une pompe à chaleur (PAC) pour le chauffage et la production d’eau chaude. L’installation intègre une régulation centralisée selon la température extérieure et une régulation intérieure terminale (par robinets thermostatiques pour chaque pièce, par exemple), tenant compte des apports de chaleur supplémentaires. 

Enfin, l’électricité peut être produite par des panneaux photovoltaïques d’autoconsommation en toiture. Les installations solaires thermiques utilisées pour l’appoint de chauffage possèdent une plus grande surface de capteurs que les installations uniquement destinées à la production d’eau chaude. Elles disposent aussi d’un ballon de stockage spécial.

Les installations solaires sont parfaites pour un chauffage d’appoint des maisons équipées d’installations de chauffage moderne et d’une bonne isolation thermique.

Et pour la construction de piscine, Il existe aussi ce qu’on appelle des absorbeurs pour piscines. Ils sont en général composés de tuyaux noirs en plastique (tapis absorbants), qui sont utilisés pour les piscines aussi bien à l’air libre que pour les piscines privées. Ils sont peu coûteux et s’amortissent très rapidement.

Bon à savoir : pn peut compléter la VMC par un puits canadien avec un appoint sur l’air recyclé (qui sera d’ailleurs aussi utilisé pour chauffer l’air ambiant).

Les parois vitrées et opaques bien isolées

panneaux solaires toiture

On pose en général un isolant d’environ 30 cm d’épaisseur pour les murs, 40 cm pour le toit et 5 cm pour les fondations. Les ouvertures doivent être pourvues de vitrages isolants faisant aussi office de collecteurs solaires passifs. Leur part varie selon l’orientation : 40 à 60 % de surface vitrée au sud, 10 à 15 % au nord, moins de 20 % à l’est et à l’ouest. On peut aussi poser des double ou triple vitrages thermiques. Préférez des entourages en bois contenant de l’isolant plutôt qu’en aluminium. Une bonne isolation empêche jusqu’à 40 % des pertes de chaleur.

L’isolation adéquate est essentielle pour réduire les pertes de chaleur et améliorer l’efficacité énergétique de votre maison. En utilisant des matériaux isolants de qualité et en protégeant les zones vulnérables telles que les murs, les combles et les fenêtres, vous pouvez minimiser les fuites d’air et maintenir une température confortable à l’intérieur.Bon à savoir : les infiltrations d’air nuisent au rendement énergétique, même sur le passage d’un simple câble électrique à travers l’isolation. La continuité de l’étanchéité doit être soigneusement étudiée : un défaut à ce niveau dégrade la performance de l’ensemble.

Conclusion :

L’optimisation thermique est une étape essentielle pour garantir une construction écologique réussie et une rénovation énergétique efficace. En suivant ces bases, vous pourrez minimiser votre consommation d’énergie, réduire votre empreinte carbone et créer un espace de vie confortable et respectueux de l’environnement. Investir dans une optimisation thermique adéquate est un choix judicieux pour votre maison bioclimatique ou votre projet de rénovation énergétique.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire