Accueil Actus RT 2020 et panneaux photovoltaïques

RT 2020 et panneaux photovoltaïques

par Ines Evrain

Dans le cadre de la transition énergétique, au 1er janvier 2021, entre en vigueur la Réglementation Thermique 2020, aussi nommée réglementation environnementale RT 2020. Mais alors, que signifie exactement la RT 2020 et quelle incidence a-t-elle sur les panneaux solaires ? On vous explique !

RT 2020 panneaux photovoltaïques

La réglementation thermique 2020

L’objectif de cette réglementation

Cette nouvelle réglementation remplace la réglementation thermique 2012 et s’applique aux bâtiments neufs construits en 2021 (professionnels, privés, publics et résidentiels). Elle a des normes environnementales de consommation d’énergie plus exigeantes mises en place pour pouvoir remplir les objectifs définis pour 2030 concernant :

  • la transition énergétique : réduire de 40 % les émissions de CO2 avec comme référence ceux de 1990,
  • la réduction des émissions de CO2 : améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments de 32,5 %.

Auparavant, la réglementation thermique exigeait des nouvelles structures d’être des bâtiments passifs, ou Bâtiment Basse Consommation (BBC), soit des structures qui consomment très peu d’énergie. Or, maintenant, il est question de voir l’émergence de Bâtiments à Énergie Positive (BEPOS), des maisons “positives” qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

L’amélioration de la performance énergétique du bâtiment va donc plus loin. Concrètement, il est question non seulement de réduire la consommation d’énergie du bâtiment, mais également de réduire leur empreinte environnementale. Ainsi, alors que la RT 2012 autorisait un plafond de consommation annuel de 50 kWh / m² / an, il faut dorénavant que le bilan énergétique soit nul.

Aussi, sachez que si vous souhaitez construire un logement ou bâtiment d’entreprise à partir de 2021, votre permis de construire doit déjà présenter le projet d’une construction à énergie positive. Afin d’obtenir le label BEPOS ou Maison à énergie positive, il est conseillé de se tourner vers des bureaux d’études spécialisés.

Les nouvelles dispositions

Pour atteindre ces différents objectifs, en plus d’améliorer l’isolation thermique du bâtiment, il faut également que celui-ci produise sa propre énergie et que son empreinte carbone soit réduite. Il s’agit également de diminuer le plus possible la consommation énergétique quand celle-ci n’est pas produite sur place, et lorsqu’elle l’est qu’elle soit issue de ressources renouvelables. De plus, la production du bâtiment doit être égale ou supérieure à ses besoins énergétiques.

Pour appliquer ces nouvelles mesures et améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, plusieurs solutions sont possibles à réfléchir selon une pensée globale : 

  • favoriser une conception bioclimatique de la structure,
  • améliorer l’isolation des bâtiments avec des matériaux écologiques tels que des isolants naturels (fibre de bois, chanvre, liège) ou minéraux (laine de verre, laine de roche),
  • installer un système de ventilation performant pour chasser l’humidité,
  • favoriser des usages domestiques et équipements électroménagers qui limitent la consommation d’énergie.

Pour le chauffage plus spécifiquement, les installations telles qu’une pompe à chaleur réversible, un chauffage solaire ou un chauffage à bois sont idéales. Le bâtiment BEPOS permet ainsi de réaliser des économies de chauffage. Il faut alors penser à assouvir les besoins en électricité. Dans le cadre du programme MaPrimeRénov’ destiné à améliorer l’isolation des bâtiments et leurs performances énergétiques, des aides financières peuvent être accordées aux propriétaires pour un changement de système de chauffage ou la mise en place de divers dispositifs d’isolation. Pour bénéficier de ces aides et être orienté au mieux sur les travaux à mettre en place, il est nécessaire de faire appel à un thermicien agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’établissement d’un audit énergétique

RT 2020 panneaux photovoltaïques

Les panneaux photovoltaïques : un dispositif adéquat à la RT 2020

Les panneaux solaires photovoltaïques se présentent comme une solution parfaitement adaptée à cette nouvelle mesure. En effet, l’installation photovoltaïque favorise l’autoconsommation solaire, qui est le fait de consommer sa propre électricité produite par les panneaux solaires, soit sa propre énergie solaire. Cette énergie photovoltaïque est d’ailleurs prioritaire dans le sens où elle est consommée par le logement pour couvrir tous ses besoins énergétiques. La nuit, c’est au réseau de prendre le relais. 

De cette façon, ce dispositif permet de :

  • compenser l’énergie consommée du bâtiment, le rend beaucoup plus autonome et réduit davantage son empreinte carbone voire annule sa dette énergétique,
  • d’injecter le surplus, donc ce qui n’est pas consommé, sur le réseau électrique en le revendant à EDF Obligation d’Achat pendant 20 ans à prix fixe,
  • de favoriser une énergie propre, une énergie renouvelable, en exploitant une ressource naturelle.

Il est même possible d’allier production d’électricité et de chauffage grâce à des panneaux solaires thermiques de type aérovoltaïque ou chauffe-eau solaire. Ces dispositifs sont d’autant plus intéressants qu’ils sont éligibles à Ma Prime Rénov et aux CEE (Certificats d’Economie d’Energie). Il sera ensuite question de déterminer le nombre de panneaux solaires nécessaires pour couvrir les besoins de votre logement.
En bref, vous aurez compris qu’installer des panneaux solaires dans le cadre de la RT 2020 vous permet non seulement de réaliser des économies, de générer des revenus, mais également de diminuer son impact environnemental.

ces articles vont aussi vous intéresser :

Laissez un commentaire

En utilisant ce service, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de personnaliser votre navigation et d’améliorer les performances du site. Accepter Lire plus