Accueil Installation Guide : comment éviter les arnaques au solaire ?

Guide : comment éviter les arnaques au solaire ?

par Béatrice

Installer des panneaux solaires est une démarche positive pour la planète qui peut en même temps vous faire économiser de l’argent sur vos factures d’énergie ! Attention cependant aux personnes peu scrupuleuses qui vous proposeront des panneaux à 1€ ou qui vous feront croire que vous n’allez plus payer de facture d’électricité et qu’EDF allait même vous payer le surplus de votre énergie ! Ces mêmes personnes affirmeront sans doute que la vente du surplus d’énergie vous paiera le coût du prêt pour l’installation. Cela est évidemment trop beau pour être vrai ! Les personnes qui vous affirment cela sont certainement des “margoulins”, des arnaqueurs qui veulent vous avoir. Pour éviter de vous retrouver dans une situation délicate, nous vous expliquons la marche à suivre pour ne pas tomber dans le piège d’une arnaque aux panneaux solaires, suivez le guide !

arnaque aux panneaux solaires

Comment identifier une arnaque ?

Les arnaques sont plus présentes que vous ne le croyez ! On peut encore régulièrement lire des histoires d’arnaques aux panneaux solaires dans la presse. Et dans bien des cas, s’ils ont des doutes, c’est certainement que c’est le cas. Ces personnes hésitent et ne sont pas sûres, pourtant, il est facile de déceler en quelques secondes s’il s’agit d’une arnaque. Et pour cause, le modus operandi est généralement toujours le même. Nous vous alertons sur quelques comportements à surveiller de près.

La technique commerciale employée

Porte à porte ou démarchage téléphonique, de nombreuses méthodes sont employées avec comme même modalité, le besoin d’aller vite pour ne pas rater cette offre. Souvent, on annonce au futur client “c’est une promotion mais elle n’est valable que si vous signez aujourd’hui”. C’est évidemment un propos mensonger et cela vous force la main. En effet, les installateurs honnêtes de panneaux photovoltaïques ont assez de travail sans avoir besoin de démarcher, le bouche à oreille fonctionnant très bien. Toute sorte de démarchage pour l’installation de panneaux solaires n’est donc pas à voir d’un bon oeil ! Il faut être très vigilant lorsque vous vous faites démarcher puisque les techniques de ces commerciaux sont très performantes. Bien souvent vous serez tenté de signer si vous ne faites pas très attention, même si vous avez des doutes sur le bien fondé du devis.  

Le contenu du devis

Étape clé dans les démarches d’installation de panneaux solaires, les devis comportent également des risques. Généralement, si votre devis est le plus vide possible (et présenté comme un bon de commande ou un document de candidature qui ne vous engage pas), il faut se méfier ! En effet cette présentation de devis permet de cacher ce qui pouvait être inclus ou non dans l’installation de panneaux solaires et donc d’éviter des preuves qui pourront être présentées en cas de litige.

Le matériel proposé

Lorsque vous avez au téléphone ou en face de vous une personne qui ne vous pose aucune question sur la situation géographique de votre maison, l’inclinaison de votre toiture, son orientation ou encore vos habitudes de consommation, c’est mauvais signe ! En effet, vous ne pouvez pas obtenir une proposition adaptée à vos besoins ni à votre maison sans ces informations. Le commercial qui est là pour vous arnaquer fera tout pour vous vendre la plus grosse installation sans se soucier de vos besoins. Souvent, les commerciaux vous proposent un système aérovoltaïque avec un chauffe-eau thermodynamique ce qui n’est pas forcément nécessaire. Attention donc aux surdimensionnement des panneaux solaires !

Le prix de l’installation

Bien souvent, les arnaques aux panneaux solaires concernent les panneaux aérovoltaïques et les chauffe-eaux thermodynamiques. Il n’est pas évident d’avoir des références de prix pour les installations aérovoltaïques dans la mesure où c’est une technologie récente. Généralement, un système aérovoltaïque de 3kWc devrait chiffrer dans les 12 000 à 14 000 €. Le chauffe-eau thermodynamique quant à lui est vendu dans les 2 000 €. Néanmoins, cela dépend de la configuration de la maison. Comme nous l’avons vu plus haut, il est important de noter que ces ventes ne sont généralement aucunement conditionnées par la consommation de la maison ou le grade énergétique de la maison. À titre de comparaison et pour avoir une idée des prix, une installation photovoltaïque de 3 kWc coûte entre 8 000 et 9 000 €.

arnaque panneaux photovoltaïques

Les phrases souvent entendues

Plusieurs phrases sont utilisées par les commerciaux et sont censées vous convaincre à passer à l’acte d’achat. Ces phrases sont accrocheuses et répétées de nombreuses fois afin de vous séduire. Nous avons selectionné certaines d’entre elles, spécialement pour vous !  

“ Vous ne paierez plus de facture ”

Cette phrase est alléchante, on veut y croire et pourtant, elle est entièrement fausse ! Il y a un élément important qui est totalement mis de côté ici : le raccordement au réseau. Dans la majorité des cas, les installations photovoltaïques sont raccordées au réseau ce qui fait que vous êtes toujours client du réseau. Dans cette situation, vous devez payer a minima l’abonnement qui correspond à la location du compteur, soit environ 110 € qui viendront s’ajouter à votre facture. Ensuite, il faut comprendre que la partie chauffage de l’installation solaire ne couvrira pas tous vos besoins en chauffage. Il faudrait surdimensionner votre installation pour les couvrir. En ce qui concerne la partie électricité, on consomme toujours (au moins un peu) la nuit. Donc sans batterie, c’est techniquement impossible d’être à 0 € de facture. Pareillement, si on voulait y arriver, il faudrait surdimensionner son installation ce qui n’est absolument pas rentable financièrement, ni efficient techniquement et écologiquement.

“ Le crédit d’impôt financera la plupart de l’installation ”

Quand le photovoltaïque est apparu en France, il y a eu beaucoup d’arnaques autour du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Aujourd’hui, il n’existe plus de CITE pour le Photovoltaïque (depuis 2014), mais l’aérovoltaïque en bénéficie encore. Malheureusement, les équipements d’efficacité énergétique qui bénéficient du CITE sont beaucoup marqués par les abus de confiance. Le crédit d’impôt génère beaucoup d’intérêt, et pour cause, il est garanti par l’état et représente des montants non négligeables. Malheureusement, il est souvent mis en avant par des sociétés peu scrupuleuses. En effet, il est moins facile de se rendre compte des coûts réels et de la rentabilité avec le CITE, surtout quand le commercial ne précise pas ou exagère son montant.  Pour rappel, le CITE prend à sa charge 30% du montant du matériel avec une limitation concernant sa taille depuis fin 2015. Le crédit d’impôt se limite à 200 €/m² dans la limite de 20 m² pour l’aérovoltaïque, ce qui limite cette aide à 4 000 €. Vous l’aurez compris, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique ne va pas financer la plupart de votre installation. Le CITE est un coup de pouce mais il faudra également débourser de votre poche une certaine somme !

Les situations douteuses

Parfois, vous pouvez vous retrouver dans une situation compromettante avec la société qui doit installer des panneaux solaires chez vous. Voici deux exemples de situations qui sentent le roussi !

“ L’entreprise qui a réalisé le devis a disparu, plus personne ne répond ”

Cette situation est suspecte, pour des raisons évidentes. Beaucoup d’entreprises ont une durée de vie très courte afin de réaliser leurs arnaques. Les devis sont signés, le bilan est déposé, l’argent des prêts a été empoché et la société est dissoute. Un cas classique qu’il faut arriver à éviter si l’on sent que l’entreprise n’a pas l’air très fiable.

“ On m’a installé des panneaux mais on ne les a pas branchés ”

C’est une situation plutôt embêtante dans laquelle vous pourriez vous trouver ! En effet, certaines entreprises reçoivent le déclenchement du crédit à l’installation mais ne déposent pas de déclaration préalable auprès de l’urbanisme, ce qui place de fait l’installation solaire dans l’irrégularité et bloque son installation.

Le non-respect du délai de rétractation  

La chose importante à retenir ici est que vous avez 14 jours à compter de la livraison du matériel pour vous rétracter d’un achat. Pour le cas des panneaux solaires, si vous changez d’avis pendant ce délai, vous êtes dans votre droit si vous refusez l’installation des panneaux. Attention cependant, dans certains cas, l’installateur ne va pas attendre le délai de rétractation et va venir installer vos panneaux photovoltaïques. Si vous acceptez, vous ne pourrez plus faire jouer votre délai de rétractation. C’est comme si vous aviez accepté de renoncer au délai de rétractation. Une autre situation où il faut être vigilant c’est dans le cas des foires ou des salons. Aucun délai de rétractation n’existe lorsque vous achetez un bien sur un salon ou une foire. Il faut donc être très attentif et sûr de son coup ! Ne signez pas sans comparer et réfléchir au préalable !

Le crédit à la consommation

Le commercial touche des commissions sur la vente de l’installation. Mais il perçoit aussi des revenus de la vente du crédit qui vient avec l’installation. Vous pensez signer un bon de commande qui ne vous engage pas ? C’est ce que dit le commercial, en réalité, la signature implique le déclenchement d’un crédit de 5 à 7% dans le pire des cas. Vous vous retrouverez avec des mensualités de 300 € pendant 12 ans. Les économies sur la facture sont souvent présentées comme annulant les mensualités du crédit (car elles les remplacent). Sauf que dans ce cas là, il faudrait quand même des économies de 3 600 € par an. La très grande majorité des gens n’atteint pas des montants de factures aussi élevées. Un crédit honnête se trouve à 2% maximum aujourd’hui. Le mieux reste de se rapprocher de votre banquier si vous avez besoin d’un prêt.

fraude aux panneaux solaires

Comment se prévenir des arnaques ?

Pour éviter des déconvenues lors de votre achat de panneaux solaires, vous pouvez faire attention à plusieurs éléments qui vous garantiront la fiabilité de votre installateur solaire. Voici une liste des choses que vous pouvez faire avant de signer un contrat pour des panneaux solaires :

  • Comparer les offres sur internet ou les devis d’autres entreprises
  • Ne jamais rien signer sur le coup même si on vous promet des promotions
  • Lire les avis et les commentaires sur la société. Cependant, ces avis ne sont pas infaillibles, les notes peuvent être falsifiées et les organismes de notation vérifient rarement les avis. Y jeter un oeil peut quand même vous donner une idée, si c’est trop flagrant, méfiez-vous !
  • Choisir les sociétés qui ont les certifications RGE et Quali PV, voire qui font partie d’une démarche de qualité comme le label InSoCo.
  • Lire toutes les clauses des CGV et du devis
  • Se renseigner auprès de l’Espace Info Energie local
  • Passer par Hello Watt, c’est gratuit et on vous garantit des installateurs honnêtes et compétents

Identifier les recours possibles

Vous avez été victime d’une arnaque ? Vous pensez que vous ne pouvez rien faire ? Attendez, il est peut-être encore possible d’utiliser une voie de recours ! Nous vous expliquons lesquelles appliquer selon votre situation !

  • Votre devis n’est pas signé : super. De manière générale, ne jamais jamais signer ce qu’un commercial vient vous vendre à domicile
  • Votre devis est signé mais les panneaux solaires ne sont pas encore installés ou depuis moins de 14 jours : ouf, ce n’est pas passé loin ! Consultez notre guide téléchargeable pour plus d’information.
  • Votre devis est signé mais il a dépassé les 14 jours de délai de rétractation ou il a été signé en foire ou salons : il faut empêcher l’installation sur votre toiture. Vous avez le droit de refuser l’accès à l’installateur et c’est ce que vous devez faire. Dans le pire des cas, l’entreprise pourrait vous poursuivre pour non respect des conditions générales de vente. Notez que ce ne sera généralement pas le cas, les arnaqueurs essayent plutôt d’éviter la chose.
  • Votre devis est signé et installé depuis plus de 14 jours: passé ce délai, la plupart des arnaqueurs ne répondra plus à vos appels ni à vos messages. Une procédure judiciaire sera probablement et malheureusement nécessaire pour vous éviter les mensualités du crédit. Vous pouvez consulter notre guide téléchargeable qui afin de suivre toutes les étapes de rétractation.

Contacter les personnes compétentes

Si vous vous sentez désemparé face à une vraisemblable arnaque de votre installateur solaire, rapprochez-vous de personnes qui peuvent vous aider dans vos démarches. Parmi celles-ci on compte des associations de victimes comme :

  • Victimes du photovoltaïque : cette association a répertorié les mauvais installateurs et aide les victimes dans leurs démarches
  • Victime photovoltaïque : cette association est reliée au GPPEP (Groupement des Particuliers Producteurs d’Electricité Photovoltaïque), elle a de nombreux contacts avec des avocats qui peuvent conseiller les victimes dans leurs démarches

Il peut donc être facile pour les installateurs peu scrupuleux de proposer une arnaque aux panneaux solaires aux consommateurs non aguerris. Cependant si vous avez lu tous les points que nous avons énoncé, vous devriez éviter les pièges et sentir les arnaques ! Pour aller plus loin, nous vous proposons un guide adapté à vos besoins si vous avez été victime d’une arnaque aux panneaux solaires ! La première partie de ce guide vous indique toute la procédure de résiliation à faire avec des modèles de lettres selon votre situation, et la seconde partie vous aide à identifier les vices de procédure dans la vente. Sachez que des entreprises malveillantes ont été rattrapées par la justice et leurs dirigeants ont été arrêtés, ce qui montre que tout n’est pas perdu et que les poursuites judiciaires sont à envisager en cas d’arnaque.

ces articles vont aussi vous intéresser :

2 comments

jean pierre BRISSAUD 22 juillet 2019 - 13 h 47 min

Contrairement a ce que vous dites, le Code de la Consommation donne 14 jours APRES livraison et pose dans le cas de vente de matéries avec services ( cas de l’espèce).
Cette disposition a été confirmée par plusieurs écrits des DDPP.

Répondre
Béatrice 23 juillet 2019 - 15 h 48 min

Bonjour Jean-Pierre, merci pour votre commentaire nous avons fait la rectification. Très belle journée à vous, Béatrice

Répondre

Laissez un commentaire