Accueil Actus Comment choisir son panneau solaire?

Comment choisir son panneau solaire?

par Hugo

Les panneaux solaires sont un système énergétique autosuffisant avec une durée de vie utile d’environ 25 à 30 ans et représentent une dépense importante en premier lieu. Par conséquent, son installation ne doit pas être prise à la légère. Il faut prendre soin de tous les composants qui interviennent dans la structure, des cellules photovoltaïques aux supports sur lesquels ces plaques sont installées, et il est toujours conseillé de faire confiance à des entreprises spécialisées qui ont déjà fait leurs preuves par leur expérience. Pour vous assurer d’avoir une installation efficace, rentabilisée dans un délai raisonnable et sûre, un certain nombre de facteurs doivent être pris en compte.

Comment choisir ses panneaux solaires

Comment choisir le bon panneau solaire ? 

Lorsque nous parlons ou commençons à lire des questions sur les types de panneaux solaires, nous devons toujours commencer par vous recommander de ne pas acheter le panneau le moins cher mais le plus adapté à votre installation. C’est pourquoi dans cet article nous parlons des caractéristiques et des facteurs à prendre en compte lors de la mise en place de votre installation solaire. 

Ci-dessous, nous expliquerons les principales différences entre les panneaux, afin que vous puissiez choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Panneaux solaires monocristallins ou polycristallins

Les panneaux solaires monocristallins et polycristallins sont les plus répandus. Le panneau monocristallin utilise un seul cristal de silicium. Il a une efficacité supérieure par rapport au polycristallin et un temps de fabrication plus long. De plus, ce panneau est reconnu visuellement car il est plus sombre. Le panneau polycristallin porte ce nom car le procédé mis en œuvre pour la solidification du silicium ne se fait pas avec un monocristal mais avec plusieurs cristaux.

Bien que différents, les avantages en termes d’efficacité et de prix des deux types de panneaux se sont améliorés, de sorte que le choix de l’un ou de l’autre est devenu une question monétaire.

Puissance, Wc (watt-crête) des panneaux solaires

Peak Watts (Wp) ou watt-crête en Français, est l’unité de puissance des panneaux photovoltaïques. C’est la puissance maximale qui peut être générée dans des conditions standard, définies comme:

  • Éclairement 1000W / m2
  • Température du module 25 ° C
  • Masse d’air 1,5

Tous les fabricants donnent la puissance de leurs modules (Wc) sous ces normes de mesure. Également avec le reste des caractéristiques techniques du panneau (tensions, intensités, coefficients de température, rendement …). Il est important de regarder l’efficacité, la garantie du produit, les certificats de qualité (CEI, TUV, ETL, MCS, CE) et l’expérience de la marque dans la fabrication de modules.

Choisir panneaux photovoltaïques

Nombre de cellules avec les différents types de panneaux solaires

Un panneau solaire photovoltaïque est constitué d’un ensemble de cellules convenablement connectées les unes aux autres. De telle manière qu’ils remplissent les conditions optimales pour une utilisation ultérieure dans les systèmes de production d’électricité, convertissant la lumière du soleil en énergie électrique.

Les panneaux sont conçus pour fournir de l’électricité à une certaine tension. Normalement, on parle de panneaux «12V», «24V» ou dits «de raccordement au réseau», en fonction du nombre de cellules solaires interconnectées. Bien que dans certaines applications, un module puisse suffire, deux ou plus peuvent être connectées pour former un générateur photovoltaïque.

Panneaux de 36 cellules connectés en série

Ce sont des panneaux capables de produire une tension suffisante pour charger une batterie qui fonctionne à 12V. Ils peuvent fonctionner avec un contrôleur de charge PWM ou un maximiseur MPPT.

Panneaux de 72 cellules connectés en série

Ce sont des panneaux capables de produire une tension suffisante pour charger une batterie qui fonctionne à 24V. Ils peuvent fonctionner avec un contrôleur de charge PWM ou un maximiseur MPPT.

Panneaux « Grid connection » 60 cellules

Ils ne fonctionnent pas à 12V ou 24V. Ces panneaux ne peuvent pas fonctionner avec une charge PWM régulière, uniquement avec un maximiseur MPPT.

Intégration sur le toit

Bien qu’elle ne soit pas un facteur technique, l’esthétique des maisons joue un rôle important. L’installation de modèles «entièrement noirs» contribuera à une meilleure intégration architecturale. Cet enjeu s’impose aussi pour le nombre croissant d’entreprises qui, dans le cadre d’une meilleure gestion d’entreprise, équipent leurs bureaux de panneaux solaires, ce qui leur permet notamment de mieux gérer leur consommation en électricité. L’autoconsommation dans les maisons et les entreprises devrait donc être un investissement à long terme où il n’y a pas de place pour des réparations imprévues et des pannes qui ruineraient tout calendrier d’amortissement. 

Optez pour un régulateur de charge de panneau solaire ! 

Le contrôleur de charge solaire est un appareil électronique situé entre les panneaux solaires et les batteries. Sa fonction est de réguler le flux d’énergie qui va des panneaux aux batteries. Il contrôle à la fois l’intensité et la tension qu’ils reçoivent, afin que la recharge se fasse dans des conditions optimales et n’endommage pas les batteries. Le but est de prolonger leur durée de vie d’utilisation.

Lors du remplissage des batteries, il y a trois phases – vrac, absorption et flottement – en fonction des niveaux de charge. Ce dispositif garantit que ces phases sont équilibrées et se produisent au bon moment, tout pour que la batterie, qui est un élément sensible, ne se détériore pas prématurément.

Les erreurs habituelles avec les différents types de panneaux solaires

Premièrement, si vous avez un contrôleur de charge PWM, vous ne devez utiliser que des panneaux solaires 12V (36 cellules) et des panneaux 24V (72 cellules). De plus, si la carte que vous avez n’est pas de 36 ou 72 cellules (12/24 V), vous ne devez pas utiliser de régulateur de charge PWM. Vous devez utiliser un régulateur de maximisation MPPT. Notez également que vous ne devez pas mélanger des panneaux ayant un nombre de cellules différents. Autrement dit, de différentes tensions, en parallèle.

Avec un régulateur doté de la technologie MPPT, la tension du module peut différer considérablement de la tension de la batterie. Ces régulateurs peuvent être appliqués à une plus large gamme de modules. De plus, il faut tenir compte du fait que bien qu’ils soient plus chers que les régulateurs PWM conventionnels, ils offrent de bien meilleures performances que les panneaux solaires, ce qui les fait fonctionner au point de puissance maximale et permet une plus grande production.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire