Accueil Installation Quels travaux d’installation et de raccordement pour vos panneaux solaires ?

Quels travaux d’installation et de raccordement pour vos panneaux solaires ?

par Béatrice

La question des travaux liés à l’installation vos panneaux solaires est légitime. Lorsque vous entreprenez de poser des panneaux solaires sur votre toit vous devez anticiper les travaux qui seront liés à votre nouvelle installation solaire. Vous ne savez pas à quoi vous attendre et avez plusieurs questions ? Nous allons tenter de vous expliquer comment se passeront généralement les travaux de raccordement pour vos panneaux solaires.

raccordement panneaux solaires

Les travaux à prévoir pour raccorder vos panneaux solaires 

Avant de signer quoi que ce soit pour la pose de panneaux photovoltaïques sur votre toit, il serait bien judicieux d’avoir le maximum d’éléments en tête afin d’envisager sereinement vos nouveaux travaux et de profiter un maximum de votre production d’énergie solaire. 

Les éléments importants pour les travaux liés à vos panneaux solaires

Il y a plusieurs éléments importants que vous devrez prendre en compte pour vos travaux : 

  • L’élément de couverture de votre toiture
  • La hauteur
  • L’emplacement des modules
  • La technique d’installation

L’élément de couverture de votre toiture

Toutes les installations ne sont pas identiques, cela notamment par rapport au type de toiture que vous avez. En France, on retrouve principalement ce genre de toitures :

  • En tuiles (traditionnelles ou mécaniques)
  • En ardoises (artificielles ou naturelles)
  • En lauze (pierres taillées)
  • En chaume
  • En shingle
  • En bardeau de mélèze

La hauteur

À partir d’une certaine hauteur (1m80), il faut prévoir un échafaudage de sécurité lors du chantier d’installation de vos panneaux solaires. Cela peut être un échafaudage roulant et facilement montable (si l’installation n’est pas à plus de 6m-6m50). Au-delà, on comptera généralement un supplément de 500 € dans les frais de main-d’oeuvre, le dispositif de sécurité à mettre en place étant plus important. 

L’emplacement des modules 

Selon votre maison, vous pouvez avoir des obstacles ou contraintes (d’ombrage par exemple) qui vont déterminer l’emplacement des modules de votre installation photovoltaïques. On peut, dans certains cas, mettre les panneaux solaires en paysage ou en portrait selon vos besoins. Vous pouvez également posséder une toiture plate. Dans ce cas-là on pourra positionner les modules sur des bacs vissés dans le sol ou lestés. On peut également imaginer une installation en pergola, brise-soleil, allège ou encore bardage. Il est possible de faire une installation sur plusieurs pans , dans ce cas il sera nécessaire de poser des onduleurs string distincts. Pour cela, un ajout d’environ 500-600€ sera nécessaire sur le devis final, cela à cause de la duplication du système de fixation. Cette solution est également intéressante si votre foyer est orienté est-ouest, avec deux pans, vous pourrez commencer à produire plus tôt et terminer plus tard

La technique d’installation

Lorsque vous installez des panneaux solaires sur votre toit, vous pouvez choisir la manière dont vos panneaux solaires seront installés. Soit vous décidez de les installer en surimposition (c’est-à-dire posés sur votre toiture), soit en IAB (Intégré au bâti) ce qui veut dire que vos panneaux sont incrustés dans votre toiture. Souvent, vous les poserez plus facilement en surimposition. Aujourd’hui, on considère ainsi que même si on refait sa toiture, il est mieux de partir en surimposé. En IAB, on aura des coûts de main d’oeuvre supplémentaires et un peu plus de budget à mettre dans le système d‘intégration.

La durée des travaux d’installations de vos panneaux solaires

La durée de vos travaux variera selon le type d’intégration et la taille de votre installation. Par exemple, l’installation de 3 kWc en surimposé ne prendra qu’un jour ou deux. En revanche, un 9 kWc en intégration au bâti (IAB) prendra dans les 2 semaines.

travaux raccordement panneaux solaires

Ce qu’il faut surveiller pour le raccordement de vos panneaux solaires

Plusieurs choses sont à vérifier avant de vous lancer les travaux de raccordement de vos panneaux solaires afin d’éviter de mauvaises surprises. Les deux principales choses à surveiller sont la présence d’amiante sur votre toiture et l’état de votre charpente (s’il est nécessaire de la redresser ou non). 

L’amiante sur votre toiture

L’utilisation d’amiante est interdit en France depuis 1997 à cause de son caractère cancérigène pour l’homme. L’amiante était présente dans la plupart des toitures en fibrociment avant cette date. Depuis, aucune nouvelle construction ne contient d’amiante. Il se peut donc que si votre maison a été construite avant le 1er juillet 1997, qu’elle contienne des résidus d’amiante. Dans ce cas-là, vous devrez désamianter celle-ci. 

Comment désamianter son toit avant le raccordement de vos panneaux solaires ?

Si votre toiture comporte des traces d’amiante, vous devez procéder à diverses étapes pour vous en débarrasser :

  • Dépoussiérage
  • Confinement
  • Enlèvement de l’amiante
  • Contrôles multiples
  • Élimination des déchets

Pour ces étapes, il est important de prendre quelques précautions. En effet, toutes les opérations de perçage ou de découpage dégagent en général beaucoup de poussières. Il faut donc limiter le plus possible cette émission en humidifiant au préalable le matériau sur lequel on opère, en utilisant des outils manuels ou des outils reliés à un aspirateur à filtre absolu. Il faut également se protéger avec un masque respiratoire équipé de filtre P3 et une combinaison jetable de type 5. Les déchets contenant de l’amiante sont tous à emballer dans un double sac en plastique, fermé et portant une étiquette comportant “amiante”. Ils doivent ensuite être apportés jusqu’à une installation d’élimination spécialisée.

Combien coûte un désamiantage ?

Le prix moyen pour  le désamiantage d’une toiture en plaque fibrociment va dépendre de la surface, du poids final des déchets à traiter, de la configuration de la toiture et enfin de l’accessibilité de votre toit. On retiendra ses prix moyens :

  • Pour une surface inférieure à 60 m² : plus de 80 € / m²
  • Pour une surface d’environ 60 m² : de 60 € à 80 € /m²
  • Pour une surface de plus de 500 m² : 40 € / m²
  • Pour une surface d’environ 1000 m² : 30 € / m²

Lorsque vous désamiantez votre toit, il faudra ensuite prévoir de refaire votre toiture : le prix dépendra des nouveaux matériaux choisis, de l’état de la charpente, etc. Avec des panneaux solaires à poser par la suite, on privilégiera le bac acier mais ce n’est pas une obligation.

Le redressage de charpente

Anticiper le poids des panneaux solaires

L’état de la charpente va déterminer si la toiture peut supporter ou non une installation photovoltaïque. Il faut savoir que le poids d’un panneau est d’environ 18 kilos. Ce qui fait que pour une installation de 3 kWc le poids sera d’environ de 200 kilos et ce, sans compter le système de fixation ou d’intégration de vos panneaux solaires.

Raccordement de vos panneaux solaires : IAB vs surimposé

Si vous choisissez des panneaux solaires en surimposé,  votre installation va être plus lourde à porter pour la toiture qu’une installation IAB, dans la mesure où l’installation ne va pas se substituer à l’élément de couverture.

Pour les grandes toitures, a fortiori si elles sont plates, il faut analyser les problèmes que l’on pourrait avoir en raison du poids supplémentaire, celles-ci n’étant généralement pas prévues pour supporter des charges lourdes.

toiture travaux panneaux solaires

Comment raccorder vos panneaux solaires au réseau ?

Vous avez vérifié que votre maison, votre toiture, peuvent bien accueillir des panneaux solaires, vous n’avez aucune trace d’amiante ni de charpente à redresser ? Il ne vous reste plus qu’à procéder au raccordement de vos panneaux solaires ! Pour cela, vous devez suivre un procédé bien précis que nous vous détaillerons ici. Le raccordement de vos panneaux solaires se fera via le prestataire Enedis qui raccordera vos panneaux solaires au réseau public de distribution d’électricité.

Il existe deux types de raccordement de vos panneaux solaires

Votre voisin et vous n’aurez pas nécessairement le même type de raccordement pour vos panneaux solaires. En effet, selon la distance de votre tableau à votre compteur vous pourrez avoir deux sortes de raccordement.

Raccordement 1

Si la distance tableau-compteur est inférieure à 30 mètres, l’installation va pouvoir venir se greffer sur le tableau et le branchement se fera sur l’installation électrique existante. 

Raccordement 2 

Lorsque la distance tableau-compteur  est supérieure à 30 mètres, vous devez vous brancher sur le compteur en utilisant des câbles de liaison. Vous devrez également ajouter un interrupteur de coupure d’urgence. Ici vous ajoutez des câbles à l’installation alors que dans le cas du raccordement 1 vous n’utilisez que les câbles du réseau. 

Comment rejoindre le compteur pour raccorder vos panneaux solaires

Lorsque vous avez identifié la manière dont vous souhaitez (et pouvez) raccorder vos panneaux solaires à votre compteur, vous devrez observer de quelle manière vous aurez plusieurs manières de joindre votre compteur : 

  • Par tranchée
  • Par voie aérienne

Joindre le compteur par la tranchée 

Pour relier votre installation solaire au compteur (dans le cas d’un raccordement de type 2, avec une distance supérieure à 30 mètres), il faudra parfois prévoir une tranchée à creuser. Une tranchée de cette taille chiffrera un tarif autour de 40 € du mètre en comptant la fourniture du fourreau. La norme de profondeur pour les tranchées est de 60 cm. On y met le câble dans la gaine qui est entourée d’un grillage d’avertissement.

Joindre le compteur par voie aérienne

Il est également possible de raccorder l’installation photovoltaïque avec un câble aérien. Cela implique a minima un poteau ainsi qu’un câble spécifique protégé contre les UV.

Vous l’aurez compris, chaque installation de panneaux solaires est unique et il vous faudra vérifier plusieurs éléments afin de savoir comment raccorder dans les meilleures conditions vos panneaux solaires. Votre installateur (qui détient la certification RGE) aura tous ces éléments en tête, mais les connaître par avance vous permettra d’anticiper certaines situations bloquantes pour poser vos panneaux solaires de manière optimale !

Pour connaître toutes les étapes de votre raccordement de panneaux solaires en détail, consultez le guide d’Enedis. Si vous avez d’autres questions, vous pouvez contacter les experts solaires d’Hello Watt afin d’obtenir une réponse à toutes vos questions. 

CTA devis

ces articles vont aussi vous intéresser :

Laissez un commentaire